Combien coûte une heure de votre vie ?

Combien seriez-vous prêt à payer pour gagner une heure de votre temps ? Si vous ne savez pas répondre à cette question, vous vous privez d’un outil extrêmement puissant au quotidien sur l’allocation de votre temps.

Une fois calculé, ce montant peut simplifier votre réflexion d’achat ou de sous-traitance (dois-je payer un comptable ? combien suis-je prêt à payer pour ce service ? etc…)

Comment calculer votre profit sur temps investi ?

Le calcul est extrêmement simple en principe :

Profit sur temps investi = Revenu / Nombre d’heures investies

Attention : Il faut bien distinguer le montant brut, du montant net, et même du montant net net (c’est à dire après impôts sur le revenu) pour pouvoir comparer différents projets entre eux !

Par exemple, pour les personnes au SMIC, le montant brut est défini par décret du gouvernement à 9,88€ / heure (en 2018), soit 7,61 € net / heure.

Autre exemple, pour un salarié cadre à 60k€ brut / an sur 12 mois, cela nous donne 32.96€ brut / heure, et 24.72€ net / heure. (vous pouvez utiliser le calculateur suivant si vous êtes salarié)

Le calcul net net n’est lui pas généralisable, car il dépend du montant de votre impôt, et donc de l’ensemble des revenus de votre foyer et de votre situation fiscale. Cependant, je vous incite très fortement à faire le calcul, car c’est ce montant net net (l’argent que vous avez réellement à votre disposition) que vous pourrez comparer à vos dépenses personnelles !

Comment le calculer si vous n’échangez pas votre temps contre de l’argent ?

Dans le cas où vous n’êtes pas salarié, si vous avez des revenus complémentaires ou bien pour des projets entrepreneuriaux, le calcul n’est pas aussi simple.

Vous devez prendre en compte l’ensemble des revenus, des impôts, et du temps passé pour avoir un chiffre précis.

Si par exemple vous revendez votre entreprise, vous ne pourrez le connaître qu’une fois le montant de la vente connu.

Dans le cas d’un livre ou bien d’un eBook sur lequel vous touchez des droits d’auteurs, il faudra alors calculer la « Lifetime-Value » (LTV), c’est à dire la somme des revenus générés sur toute la durée de vente.

Le facteur psychologique

Une fois ce montant calculé, il est intéressant de s’interroger sur nos biais psychologiques, et d’identifier les points où nous n’agissons pas de manière rationnelle.

Pour vous aidez, voici quelques exemples de questions à vous poser :

  • Quel salaire seriez-vous prêt à accepter pour un temps partiel à 80% ?
  • Combien seriez-vous prêt à payer pour une heure de ménage ? de travaux ?
  • 1h30 de transport en commun pour 1,90€ ou bien 30min de taxi pour 25€ ?
  • etc…

Maintenant, comparez ces choix à votre profit. Je vous laisse maître de l’interprétation des écarts que vous pourrez constater, mais les conclusions que vous pourrez en tirer devraient tomber dans l’un de ces deux cas :

  • Est-ce que je ne pourrais pas déléguer cette tâche / faire cet achat pour me concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée ?
  • À l’inverse, est-ce que je ne pourrais pas faire cette tâche / ne pas faire cet achat pour économiser de l’argent ?

Les facteurs compétence et apprentissage

À ne pas oublier: Certaines activités que vous faites ou que vous déléguez ont une valeur supplémentaire à leur réalisation !

Souvenez-vous qu’une des règles de la liberté financière est l’investissement en vous et vos connaissances ! Apprendre à effectuer une tâche, même si ce n’est pas rentable en terme de temps, peut se révéler à la longue beaucoup plus intéressant que de ne jamais la faire, et de ne pas apprendre. Pour cette raison, il peut parfois être préférable de ne pas tout déléguer trop tôt…

À l’inverse, certaines tâches nécessitent expérience et expertise (comptabilité, plomberie, électricité, etc…), même si ce n’est pas toujours visible dans le résultat. Par exemple, considérez un comptable dans une entreprise, à jour des nouvelles lois, et pro-actif sur les moyens de gérer les amortissements ou les réductions fiscales, par rapport à un entrepreneur qui ferait sa comptabilité lui-même. Les risques encourus à réaliser une tâche pour laquelle vous n’êtes pas expert sont donc également à prendre en compte !

Synthèse

En tant qu’investisseur ou entrepreneur, l’allocation de votre temps est critique. Comme pour un investissement financier, vous pouvez faire effet de levier sur votre temps grâce à la délégation. Connaître votre profit net sur temps investi peut simplifier votre prise de décision.

Et vous, qu’allez vous changer ? N’hésitez pas à proposer vos idées de changement dans les commentaires ci-dessous !

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous recommande la lecture de ces deux excellents livres : Tim Ferris, La semaine de 4h et Michael E. Gerber, E-myth : le mythe de l’entrepreneur revisité.